Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Une mission sociétale : développer la culture du partenariat en santé

Pour permettre à chacun d'être acteur de santé et ainsi améliorer la prise en soin et l'intégration sociale de la personne vivant avec la maladie chronique / le handicap.

Des enjeux, une réalité

20% de la population française, 1 actif sur 6, vivent avec une maladie chronique (source : INVS 2014)

Les maladies chroniques représentent 2/3 des remboursements totaux de l'assurance maladie, soit 90 milliards d'euros en 2011 (source : CNAM)

En moyenne, un patient passe entre 5 et 10 heures par an avec les professionnels de santé et en même temps, lui et son entourage prennent soin de sa vie avec la maladie jusqu'à 6250 heures par an (source : Coulter, 2011).

Le partenariat en santé, pour une pratique renouvelée de la relation de soin

Associer les savoirs expérientiels des patients et des proches aidants avec les savoirs académiques et cliniques des professionnels de santé pour une relation de soin fondée sur le co-leadership, la co-construction et la co-responsabilité.

Favoriser l'autonomie du patient, repenser la relation de soin en accompagnant le changement de paradigme : d'une relation asymétrique avec une personne vue comme « objet de soin » à celle équilibrée d'un « sujet en soin ».

Les patients* partenaires en santé

* la notion de patient implique celle de proche-aidant.


Le patient partenaire est formé (ses compétences peuvent provenir de sources diverses : son expérience de la vie avec maladie chronique/handicap, son engagement associatif ou communautaire, des formations académiques ou pratiques...). Il met à profit des compétences mobilisant ses ou des savoirs expérientiels pour lui (relation individuelle de soin) ou au service d'autrui (engagement collectif auprès de ses pairs, des professionnels de santé) et du système de santé, de la société.